// Fonction executée lors de l'utilisation du clic droit. $(document).bind("contextmenu",function() { // Si vous voulez ajouter un message d'alerte alert('Merci de respecter le travail du webmaster en ne copiant pas le contenu sans autorisation'); // On indique au navigateur de ne pas réagir en cas de clic droit. return false; });

Les débuts d'Austin Mini

Austin Mini

La Mini originale (1959-2000), initialement Morris Mini Minor et Austin Seven, sorties simultanément, est un modèle d'automobile conçue pour BMC par l'ingénieur grec Alec Issigonis et fabriquée à Birmingham (Royaume-Uni). Elle fut vendue sous plusieurs marques Austin,MorrisMG RoverRoverWolseleyRileyLeyland et sous licence italienne Innocenti (groupe Fiat), avant de devenir une marque propre.

La nouvelle voiture est mise sur le marché en 1959 :

  • 1959 : conception très innovante pour l'époque (moteur transversal très compact, suspensions très originales, roues de petite taille, etc.) par Alec Issigonis pour British Motor Corporation.
  • Entre 1961 et 1969, une version de la Mini avec un coffre plus grand nommée soit Wolseley Hornet (reprenant le nom d’une voiture de sport des années 1930), soit Riley Elf, est produite. La Mini elle-même peut être achetée dans plusieurs styles de carrosserie ; l’ordinaire deux portes, un break avec l’arrière s’ouvrant comme des portes de grange, et une version avec un extérieur en bois similaire à celui de la Morris Minor.
  • Les années 1960 seront la période glorieuse de la Mini avec des achats bien mis en scène par des vedettes, et des victoires de la Mini Cooper en rallyes. Mais celle-ci ne sera pas profitable à cause de méthodes de fabrication périmées nécessitant beaucoup de ressources humaines (pas de robot).
  • En 1968, BMC, Standard-Triumph et Rover fusionnent et forment le groupe British Leyland
  • En 1970, un redesign est effectué, et une nouvelle carrosserie apparait, donnant la Mini Clubman.
  • La production totale sera de 5,3 millions.
  • En 1980Austin présente la Metro, voiture partageant de nombreuses pièces avec la Mini et censée lui succéder.
  • En 1989, Austin réintroduit à son catalogue deux versions spéciales au look Cooper, la Flame Red et la Racing Green. La production s'arrête un an plus tard avec la fin d'Austin et de la Metro (les modèles Austin arboreront désormais le sigle Rover et la Metro sera remplacée par la Rover 100).
  • En 1991Rover joue le mythe et ressuscite la Mini Cooper à moteur 1 275 cm3, qui avait disparu du marché depuis une dizaine d'années.
  • En 1994 sous Bernd Pischetsrieder, BMW prend le contrôle du Groupe Rover, successeur de British Leyland. Mais six ans après, Rover continue à subir des pertes colossales et BMW décide de jeter l'éponge.
  • En 2000, BMW cède Rover et la marque de voitures de sport MG aux Phoenix Venture Holdings (un groupe de quatre industriels britanniques) et la marque de véhicules tout-terrain Land Rover au constructeur américain Ford.
  • BMW gardera Mini et l'usine d'Oxford, et vend maintenant une nouvelle version depuis 2001.

La Mini et le Rallye de Monte-Carlo

Il n'est certes pas question de résumer la seule histoire de la Mini et son palmarès sportif à ses seules participations au très fameux rallye instauré en 1911 par Anthony Noghès... Mais la représentativité de ladite manifestation, et les péripéties qui ont jalonné les participations successives de la petite voiture britannique en Principauté de 1960 à 1968 sous l'égide de la British Motor Corporation offrent sans doute l'une des meilleures vitrines au portrait exceptionnel de la Mini...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site